Boire de l’alcool pendant la grossesse transforme le visage de bébé !

Même en petite quantité, l'alcool a un impact sur le développement de bébé !

Boire de l’alcool pendant la grossesse transforme bébé

Selon une nouvelle étude australienne, boire n'importe quelle quantité d'alcool pendant la grossesse peut changer la façon dont le visage des bébés se forment. Même si les scientifiques soulignent qu’un faible niveau d’alcool n’est pas nécessairement risqué.

Boire de l’alcool pendant la grossesse à des effets sur le développement morphologique du fœtus !

 

Selon cette étude, même de très faibles quantités d’alcool durant la grossesse, peut modifier la physionomie d’un bébé.

Les chercheurs ont examiné les données provenant des images faciales de 415 enfants d’un an et ont constaté des changements subtils dans les visages des bébés,  principalement au niveau du nez, des yeux et des lèvres, et ce pour tous les niveaux d’exposition à l’alcool.

Boire de l’alcool pendant la grossesse semble avoir une incidence sur la forme du visage, qu’il ait été bu au premier trimestre ou pendant toute la grossesse.

Pourtant, les changements faciaux observés dans l’étude étaient si subtils qu’ils n’étaient pas visibles à l’œil nu.

Les chercheurs ont utilisé un logiciel sophistiqué d’imagerie 3D qui a permis de repérer près de 70 000 parties du visage d’un bébé pour identifier les différences entre les bébés dont les mères avaient bu d’alcool par rapport à ceux dont la mère n’en avait pas ingéré d’alcool pendant la grossesse.

Même les faibles niveaux d’alcool, comme 2 verres pour une occasion, et pas plus de 7 verres par semaine, étaient liés à des changements de forme du visage.

Cela ne signifie pas nécessairement que la consommation de petites quantités d’alcool est dangereuse pour un fœtus.

« Nous ne savons pas si les petits changements dans les formes du visage des enfants sont liés de quelque façon que ce soit aux différences dans leur développement« , a déclaré Jane Halliday du Murdoch Children’s Research Institute de Victoria, en Australie, qui a dirigé la recherche. « Nous prévoyons d’observer cela à mesure que les enfants grandissent ».

Des changements subtils associés au syndrome d’alcoolisme fœtal

Parmi les changements dans les caractéristiques faciales, les chercheurs ont décrit un nez légèrement plus court et plus retroussé.

Cette caractéristique du visage est associée au syndrome d’alcoolisme fœtal, conséquence d’une consommation excessive pendant la grossesse. Des yeux plus petits et une lèvre supérieure mince sont également associés à cette condition, ainsi que des troubles de l’attention et du comportement.

Sur les 1570 femmes étudiées, 27% ont déclaré qu’elles buvaient occasionnellement de l’alcool pendant leur grossesse.

 

Lisez aussi notre article pour tout savoir sur les risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Spécialement pour vous