reconnaître les signes de la dépression post-partum

6 signes de la dépression post-partum à surveiller

6 signes de la dépression post-partum

La dépression post-partum toucherait 16% des femmes et 41% d’entre elles rechutent après une 2nde grossesse. Comment reconnaître les symptômes de ce fléau ?

La dépression post-partum est un terme vague mais qui a l’avantage de traduire la gravité de la situation. Non, il ne s’agit pas de petit baby blues qui passe avec le temps. Le terme recouvre des symptômes plus ou moins sévères : fatigue, déprime, anxiété voire psychose. Si vous doutez de faire une dépression post-partum ou si vous pensez qu’une amie en est peut-être souffrante, voici quelques signes à ne pas négliger. Si vous vous reconnaissez, prenez contact avec votre médecin ou votre sage-femme.

Lire aussi : Dépistage de la dépression postpartum?

Reconnaître la dépression post-partum

1. Vous ne trouvez pas le sommeil quand bébé dort

Alors que tout le monde préconise de se reposer pendant les siestes de bébé, vous êtes trop anxieuse pour vous endormir.

2. Vous avez l’impression de ne pas profiter

Il est tout à fait normal de se sentir désemparée lorsqu’on ramène bébé à la maison et d’éprouver la peur de mal faire. Il n’est par contre pas normal que ce sentiment vous empêche d’en profiter.

3. Vous êtes submergée

Vous rêvez d’être une mère parfaite et vous vous laissez dépasser par les événements. Encore une fois, il est naturel que les jeunes parents soient débordés mais cela ne doit pas empiéter sur l’humeur générale de la maman.

4. Vous n’êtes plus vous-même

Vous avez toujours eu bon appétit mais vous mangez à peine. Vous avez toujours apprécié la sieste et soudainement, vous ne trouvez plus le sommeil. Si vous vous sentez dépossédée de votre personnalité, en proie à des crises de larmes ou tétanisée.

5. Vous connaissez des pensées obsessionnelles

Vous êtes obsédée par des pensées irrationnelles : vous êtes persuadée que vous allez laisser tomber votre bébé, par exemple. Soyez vigilante aussi à toutes formes de TOC.

6. Vous êtes irritable

Vous êtes à bouts de nerfs et explosez à la moindre remarque, de la part de votre partenaire ou de vos parents, surtout après une journée seule à vous occuper de votre nouveau-né.

Lire aussi : Les troubles de stress post-traumatique après un accouchement

Les commentaires sont fermés.

Spécialement pour vous